Les variants fonctionnels d’HMGA1 sont fréquents et exposent à un haut risque de diabète de type 2